66 jours pour sauver la Justice

66 jours pour sauver la Justice

 

« 66 jours pour sauver la justice »

Depuis 2015, le 20 mars est devenu la « journée de la justice ». Cette année encore, les acteurs du monde judiciaire (magistrats, avocats, greffiers, personnel administratif) ainsi que tous les citoyens concernés, sont invités à faire entendre leurs voix en se rassemblant devant les palais de justice de chaque arrondissement.

En 2019, 66 jours séparent la journée de mobilisation, des élections fédérales du 26 mai. Décidés à placer le refinancement de la justice parmi les priorités du prochain gouvernement, les associations de magistrats du pays (l’Union professionnelle de la magistrature, l’Association syndicale des magistrats, l’Union royale des juges de paix et de police, de Nederlandstalige Vereniging van Magistraten, Magistratuur en Maatschappij) en partenariat avec Avocats.be et les différents barreaux, ainsi que le Syndicat des avocats pour la démocratie, la Plateforme Justice Pour Tous, et la Ligue des droits humains, lancent une campagne intitulée « 66 jours pour sauver la justice ». 

Le slogan choisi pour la campagne est « l’Etat de droit, j’y crois ! », afin d’attirer l’attention sur une des revendications principales du monde judiciaire, à savoir le respect de la loi sur les cadres et un financement adéquat de l’Ordre judiciaire, ainsi que la nécessité d’un accès effectif à la justice pour tous les citoyens.

Le 20 mars 2019, les audiences seront suspendues à 11h30 et les participants sont invités à se rassembler devant les palais, pour y affirmer leur volonté de changement. Différents événements symboliques, tels des « marches pour la justice », seront organisées dans certains arrondissements. Un cahier de revendications communes à l’ensemble du monde judiciaire sera également dévoilé à cette occasion.

Mais la mobilisation ne s’arrêtera pas le 20 mars ! Ce sera / Ce doit être le point de départ d’une grande campagne, couvrant la période de 2 mois qui nous séparent des élections fédérales, régionales et européennes. L’ambition est d’organiser, au cours de ces quelques semaines, des événements aux quatre coins du pays, pour sensibiliser les citoyens à cette question et interpeller les différents partis au sujet de leurs programmes en matière de justice. Et, comptez sur nous, nous serons vigilants quant à la faisabilité des promesses et la concrétisation des paroles en actes (et en budgets !)

Vous trouverez sur ce site, l’agenda des différents rendez-vous de la campagne.

 

Nos revendications

Une Justice indépendante et efficace est une condition essentielle de la démocratie et de l’Etat de droit. Elle est un outil indispensable à la cohésion sociale et à l’équilibre des institutions.

Depuis trop longtemps, elle est dans l’impossibilité de remplir ses missions fondamentales au bénéfice des citoyennes et des citoyens.

Il y a urgence ! A  66 jours des élections, nous, acteurs de Justice, lançons l’alerte.